Lithothérapie

La lithothérapie est une médecine non conventionnelle qui cherche à soigner par le biais des cristaux.



Catégories :

Médecine non conventionnelle - Pseudo-médecine - New Age

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Du grec lithos (pierre), la Lithothérapie est une médecine douce qui se sert.... Après utilisation d'une pierre ou d'un cristal il est indispensable de la... (source : les-chemins-d-hermes)
  • Du grec lithos (pierre), la Lithothérapie est une médecine douce qui se sert... de l'inde Thematique du site : Lithothérapie pierres cristaux géobiologie... (source : aquadesign)
  • La lithothérapie est une technique thérapeutique. Comment fonctionne la lithothérapie ?... Sortes de pierres et produits : Lithothérapie cristal de roche... (source : bijoux-lespierresdumonde)

La lithothérapie est une médecine non conventionnelle qui cherche à soigner par le biais des cristaux. (comme Améthyste, Quartz, Œil de Tigre, Labradorite, Aigue-marine, Rubis, Turquoise etc. )

Elle considère que les cristaux émettraient naturellement une «résonance» ou une «vibration» singulière capable de perfectionner le bien-être de la personne à son contact ou à proximité.

Pratiques de la lithothérapie

Selon cette théorie, un cristal émettrait une énergie bénéfique quelle qu'en soit sa forme : brut, poli, taillé. Il faudrait le porter sur soi sous forme de pendentif, de collier, de bracelet ou être disposé dans la pièce sous sa forme brute, de géode ou d'objet de décoration (animaux, arbre, fontaine, etc). La zone de portée augmenterait avec la taille du cristal.

Certains lithothérapeutes utilisent aussi une méthode dite «d'élixir» : un cristal est plongé plus ou moins longuement dans de l'eau distillée ou une autre solution au contact des rayons du soleil, de la lune ou bien dans l'obscurité. Le liquide ainsi obtenu est ingéré par le patient selon une posologie précise qui dépendrait du type d'élixir et de l'effet escompté. Cette pratique comporte néanmoins des risques, comme la migration de métaux lourds présents dans certaines pierres et minéraux.

Selon son type, un cristal absorberait les ondes négatives (mal-être, souffrance, peine, etc. ) de la personne qui l'utilise consciemment ou non et devrait ainsi être purifié avant d'être utilisé. Pour cela les lithothérapeutes utilisent plusieurs méthodes selon la sensibilité physique du cristal. Parmi elles il y a : l'immersion du cristal dans de l'eau distillée ou de source salée ou non, l'enfouissement dans la terre, le dépôt sur un cristal en amas «purificateur». Toujours selon le type du cristal ou de la pierre, leur utilisation plus ou moins prolongée et intensive, les effets du cristal s'amoindrissent et ce-dernier nécessite par conséquent d'être rechargé, on l'expose alors à la lumière du soleil, de la lune, des étoiles, près d'un arbre ou de fleurs ou bien toujours à la lumière des flammes. Enfin un certain nombre de lithothérapeutes conseillent d'utiliser le cristal de roche dans un but précis, et il faut alors selon eux le «programmer».

Une autre pratique de la lithothérapie est fondée sur les relations physiques et chimiques des matières entre elles. Une substance mise en contact avec la peau, communiquerait au corps des effets physiques ou chimiques. L'usage montre qu'un carbonate, un sulfate ou un phosphate, même en particulièrement petite quantité provoquent un effet chimique dans le corps, quand ils sont positionnés à son contact.

Il est remarquable que quand on emploie les termes carbonate, sulfate, phosphate, ces mots sont entendus par un pharmacien comme des divisions de la pharmacopée, alors que le géologue entend les numéros 6, 5 et 7 de la classification minérale. Un minéral entrant dans ces catégories et qui serait posé sur la peau pourrait, s'il contient des éléments chimiques propices, stimuler un progrès du fonctionnement des métabolismes concernés. C'est par exemple le cas de l'améthyste, pierre particulièrement célèbre et efficace surtout grâce au taux de fer qu'elle contient, particulièrement proche de celui de l'Homme.

Idées sous-jacentes à la lithothérapie

Généralement, les personnes utilisant cette pratique se rattachent aux idées d'auto-guérison. Elles considèrent que l'énergie et la volonté du patient influencent sa capacité à guérir plus rapidement. La lithothérapie fait partie des médecines non conventionnelles qui aideraient à redonner l'énergie indispensable au patient affaibli par les souffrances ou la fatigue génèrées par sa maladie ou les traitements lourds qu'il subit.

Autre idée fréquemment adoptée, celle que tout individu posséderait des chakras qui selon leur état, soit surdimensionnés soit affaiblis ou bloqués, influenceraient l'attitude générale d'une personne. Les cristaux permettraient d'aider à dénouer ou à réequilibrer les chakras déficients.

Par conséquent, la lithothérapie tend aussi à croire à l'influence des «vibrations» émises par les couleurs (chromothérapie). Chaque chakra est rattaché à une couleur et les cristaux portant cette couleur influenceraient positivement le chakra relié. Chakra de la Racine (Rouge), du Sexe (Orange), du Plexus Solaire (Jaune), du Cœur (Rose et Vert), de la Gorge (Bleu clair), du Troisième Œil (Indigo, Bleu foncé), de la Couronne (Violet).

Une poignée d'individus y voient aussi un moyen de provoquer ce qui est généralement attribué au hasard, au destin ou à la persévérance : l'amour, l'amitié, la chance, l'argent.

Les principes actifs de la lithothérapie

Les principes actifs de la Lithothérapie sont :

Origine historique

La lithothérapie serait basée sur d'anciennes croyances. Jadis et selon certains peuples (surtout en Inde antique), les pierres fines et ornementales auraient eu des vertus thérapeutiques.

Depuis les années 1970, des thérapeutes du mouvement new age ont redécouvert la lithothérapie.

La lithothérapie est une histoire qui remonte à l'aube de l'humanité. Dès l'usage de l'argile en pansement on a "pratiqué la lithothérapie". En mésopotamie, les tablettes de Nippur témoignent de l'usage de minéraux tout autant que de plantes. les égyptiens, les hébreux, les grecs... tout autant que les indiens ou les chinois. Il faut cependant noter que l'usage de l'argile en cataplasme, emplâtre, ... a un effet reconnu par la majorité du corps médical, surtout de purification de la peau (apport de sels minéraux, hydratation... ) ce qui n'est pas le cas de la majorité des autres pratiques de lithothérapie. Classer les traitements à l'argile comme lithothérapie ne doit pas provoquer de quiproquo.

Mais le retour dont parlent certains avec le new-âge est en fait une rémanence de croyances latentes partout dans le monde, anciens principes déjà connus dans notre culture depuis les lithicas ou lapidaires grècs (lapidaire orphique, Kerygmes Lapidaires d'Orphée, Socrate et Denys, Lapidaire nautique, Damigeron-evax) à lire l'ouvrage de Mrs Robert Halleux et Jacques Schamp.

Pour ajouter aux croyances dans notre culture, les pierres de la Bible ont aussi participé aux croyances dans le monde occidental moderne, marqué par la culture judéo-chrétienne. Exode chapitre 28, Ezéchiel chapitre 28, Apocalypse chapitre 21.

Aujourd'hui, certains guérisseurs tziganes, roms... utilisent dans certains cas les pierres pour la médecine.

Avis scientifique

Aucune démonstration scientifique rigoureuse n'a jamais été faite concernant la lithothérapie, elle n'est par conséquent pas reconnue comme une science mais comme une pseudo-science. Elle n'est pas non plus reconnue par la médecine.

Bibliographie
  • Dictionnaire de la Lithothérapie, Reynald Georges Boschiero, Éditions AMBRE 2006 (ISBN 2846390614)
  • Guide Pratique de la Lithothérapie Énergéticienne, Reynald Georges Boschiero, Éditions AMBRE 2007 (ISBN 9782846390774)
  • Dictionnaire des pierres et minéraux, indications thérapeutiques, symbolisme, influences, rayonnement bénéfique, Florence Mégemont, Éd. Exclusif 2003 (ISBN 2848910046)
  • Manuel pratique du cristal, l'ensemble des applications du cristal, C. Lefèvre, Ed. Exclusif 2007 (ISBN 9782848910703)
  • La mystique des pierres vertus energétiques et lithothérapie, Jean Yves Paulin, White Sadhu Publishers 2008 (ISBN 9782917369012)
  • Stam, le minéral est la vie, pourquoi ?, Philippe Perrot Minnot Editions AMBRE Mai 2008. (ISBN 978-2-84639-118-4)

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lithoth%C3%A9rapie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu